Fete de l’aérodrome 2016 de Persan-Beaumont (95)

p1200568L’AUAPB (Association des Usagers de l’Aérodrome de Persan Beaumont) a organisé, comme tous les ans, fin septembre, la fête de l’aérodrome. Plusieurs milliers de visiteurs étaient présents. Pendant cette grande manifestation, il est possible de participer aux baptêmes de l’air en avion, en ULM, autogire, 3 axes et pendulaire, parachute ascensionnel et paramoteur ……. et de rencontrer des radioamateurs   🙂

24 et 25 Septembre 2016
Beaucoup d’ associations sont en effet présentes à cette occasion : Le club modéliste Beaumontois, des expositions d’avions, de voitures et de motos anciennes, des véhicules de la dernière guerre mondiale avec un camp de base américain, un stand de cerfs volants… La Croix Rouge de Beaumont-sur-Oise y est présente, les portes du musée de l’aérodrome sont ouvertes. Pour les plus petits des structures gonflables etc etc

Le RSA (Fédération française des constructeurs amateurs d’aéronefs de collection) animé par notre ami Michel F6AZL est également de la fête !

Pour nous, ARAM95, c’est l’occasion de montrer à un large public  pendant ces deux journées toutes les activités techniques et scientifiquespratiquées  par les radioamateurs.

Le vendredi après midi nous mettons en place des aériens pour trafiquer sur diverses bandes. Cela nous occupe une partie de l’après midi. Même si nous avons l’habitude de faire ce genre d’installation, il y a toujours le petit grain de sable qui nous fait perdre quelques quarts d’heure.

p1200564Sur un mat en fibre de 8 m de haut nous installons une boucle de 4X5 m .Le bas de l’antenne est à 1 m du sol. Si elle est fermée, elle fonctionne en boucle sur 20 m si elle est ouverte et fonctionne comme un dipôle pour travailler sur la bande des 40 m. Une 2ème boucle est installée au milieu de la grande. Elle est taillée pour la bande 10 m. Elle nous permettra de participer dans de bonnes conditions au QSO du Val d’Oise qui se déroule tous les dimanches matin sur 28950 kHz. Deux nappes de haubans maintiennent l’ensemble à la verticale.

dsc02591Coté THF, après avoir couché le pylône à l’horizontale nous installons 3 antennes : 1 verticale colinéaire 144/432 MHz, 1 antenne yagi UHF 21 éléments, 1 antenne yagi VHF 9 éléments. La remontée à la verticale se passe sans heurts grâce au treuil tout neuf. (merci René). Pour compléter l’installation il ne reste plus qu’à passer tous les câbles et la ligne bifilaire à l’intérieur du hangar sans gêner la circulation de portes coulissantes!

Samedi matin après le café et les croissants, la mise en place du matériel continue :
– Une station VHF/UHF avec un FT-897 plus un amplificateur de 150 watts pour la bande  des 2 mètres.
– En décamétrique un FT-747gx avec une boite d’accord pour trafiquer en BLU et en télégraphie.
– Une valise équipée pour le mobile composée d’une boite d’accord d’une alimentation, d’un émetteur récepteur FT-897, d’un modem pour faire de la transmission numérique.
– Une station SDR équipée d’un émetteur récepteur Flex radio 6300 puissance de sortie 100 watts suivi d’une boite d’accord automatique,
– Un moniteur pour l’apprentissage de la télégraphie, un autre moniteur diffuse les diaporamas présentant les activités des radioamateurs du Val d’Oise et d’autres présentations plus générales du monde radioamateur.
– Sur les tables on trouve également des réalisations personnelles de montages à tubes par Gilbert F1TRR : récepteur à réaction bande 3,5 MHz, ampli HI-FI stéréo avec 4 X EL84, alimentation haute tension 650volts 300 mA, des charges ohmiques pour faire des mesures.
– Coté Sécurité Civile présentation des balises de détresse 121,500 MHz, décodeur de trames de balise 406 MHz, des récepteurs spécifiques pour écouter ces fréquences : quattro, fox, etc.. Des antennes spécifiques pour localiser les balises.

D’autres antennes sont installées en ce début de matinée :
Une FD4, un long fil en L fixé en haut d’un mat spiderbeam de 12 m, une boucle magnétique octogonale de 1,4 m construite de toute pièce par Patrice de F1FEM pour trafiquer sur la bande des 40 m ( Elle est maintenant entièrement automatisée et télécommandable depuis la station )

Après une dernière mise au point des stations les opérateurs sont à leur poste : Gilbert F1TRR à la station VHF, Pierre F4GLJ à la station numérique (elle est raccordée à l’antenne boucle magnétique), Marc F4DDK, Jean Marie F5OGM, et Marcel F6DEO activent à tour de rôle la station décamétrique en phonie et en télégraphie, Thomas F4HPX recherche les DX avec sa station SDR et son fil tendu à 12 m de haut. Les premiers contacts sont enregistrés vers 10 h 00. Au début de l’activation, la bande 40 m n’est pas très ouverte, les signaux sont petits et l’on entend que des stations européennes. En fin de matinée nous pouvons contacter des stations françaises. Le public n’est pas encore là mais nous profitons de la visite des personnes qui préparent la fête pour présenter nos installations. Dans l’après midi, la météo aidant, beaucoup de visiteurs se sont intéressés à nos activités; certains découvrent l’émission d’amateur d’autres s’étonnent que nous utilisions encore la télégraphie. Il nous faut alors démontrer qu’il reste un mode de communication simple avec de faibles moyens et en utilisant le code Q, il n’y a plus de barrière de langue et il devient possible de contacter l’autre bout du monde.
Mais il existe bien d’autres moyens de communication, la télévision, les liaisons via des satellites radioamateurs ou via la lune, les contacts établis régulièrement entre la station internationale ISS et des établissements scolaires en France ou dans le monde, les expéditions sur des terres lointaines, les concours nationaux ou internationaux, la radiogoniométrie sportive, la localisation des balises de détresse, la recherche de nouveaux moyens de communication, des réalisations personnelles autant de sujets qui intéressent les visiteurs.

Pierre F4GLJ nous fait quelques démonstrations en trafiquant en divers modes numériques. En plus de l’émetteur il faut pour cela utiliser un ordinateur avec des programmes adéquats, la manipulation demande une grande maîtrise du matériel et des programmes.

Thomas F4HPX réalise en plus des contacts européens quelques DX vers le Moyen Orient, l’Amérique du Nord et ce  avec son transceiver SDR, curieuse cette petite boite posée sous l’ordinateur ? C’est un émetteur récepteur entièrement  numérique.

Jean Marie F5OGM est bien occupé avec les personnes qui veulent s’initier à la télégraphie. C’est toujours un réel plaisir de voir ces jeunes progresser rapidement dans l’apprentissage du morse ! Rien à voir, c’est sûr avec les SMS……

Pendant ces deux journées nous avons répondu à de nombreuses questions d’un public toujours curieux. Nous avons également distribué des documentations précisant les moyens de retrouver les radioamateurs du Val d’Oise, récupérer les adresses de radio-clubs formateurs en Ile de France, comment trouver un radioamateur près de chez soi en utilisant la nomenclature du REF ou en allant sur le site de l’ANFR ?

Nous avons aussi eu sur le stand la viste de personnes qui n’avaient jamais entendu parler des radioamateurs, grâce à un jeu organisé en partenariat avec la caisse locale du Crédit Agricole. Les visiteurs devaient répondre à certaines questions concernant les activités présentées sur chacun des  stands. Chez nous la question est : Quel est le code “Q” pour indiquer le lieu ou la position géographique d’une station radio ? Réponse : QTH, Merci pour cette bonne initiative qui a permis d’agrandir le cercle des visiteurs !

Plus de 100 QSO ont été réalisés, une carte QSL spéciale sera expédiée via le REF au cours de l’automne.

Il faut remercier tous les participants actifs qui nous ont permis de mener à bien cette activité : F1TRR, F4CMS, F4CXF, F4DDK, F4GLJ, F4HPX, F5OGM, F5TGB, merci aussi à tous les OM visiteurs qui sont venus nous encourager et à René et Michel F6EZX pour l’accueil qu’ils nous réservent à l’ACCM depuis de nombreuses années.

 

 

Ce contenu a été publié dans Evénements. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.