Devenir Radioamateur ?

L’ARAM95 a vocation pour promouvoir le radioamateurisme. Elle peut donc vous accompagner tout au long de votre cursus en s’appuyant sur le seul radio-club formateur du Val d’oise à savoir le Radio-club de TAVERNY.

Les fréquences radioélectriques appartiennent au domaine public de l’État. Celui-ci a confié à l’Agence nationale des Fréquences des missions de planification, de gestion de l’implantation des émetteurs, de contrôle et enfin de délivrance de certaines autorisations et certificats radio.

logo_anfr

C’est donc l’Agence nationale des Fréquences qui organise des sessions d’examen pour l’obtention du certificat d’opérateur des services d’amateur et d’amateur par satellite dans les locaux de ses six services régionaux, ainsi qu’au niveau de ses antennes de Boulogne-sur-Mer, de la Réunion, d’Antilles-Guyane, de Nouvelle Calédonie et de Polynésie française.
Il convient de prendre rendez-vous par téléphone directement auprès du centre d’examen choisi (les sites et les numéros de téléphone dédiés). Une convocation est alors adressée au candidat, l’invitant à régler la taxe de droit d’examen en vigueur (30 € au 1er janvier 2012). La réservation est effective dès réception du règlement.
À titre exceptionnel, des sessions peuvent être organisées à l’extérieur des locaux de l’Agence. Trois critères doivent alors être réunis :

  • Inscription de plus de dix candidats sur une même journée ;
  • Localisation des candidats à plus de 100 km du centre d’examen le plus proche ;
  • Mise à disposition de locaux et d’un accès ADSL dans un bâtiment public (mairie, lycée…).

Des conditions particulières, pouvant aller jusqu’à l’organisation d’un examen à domicile, sont accordées aux candidats justifiant d’un taux d’incapacité permanente supérieur ou égal à 70 %. Pour bénéficier de telles conditions d’examen, le candidat prendra directement rendez-vous par téléphone avec le centre d’examens le plus proche de son domicile.

Description de l’examen

Les épreuves de « Réglementation » d’une part et de « Technique » d’autre part se déroulent sur un ordinateur à partir d’un navigateur internet et se présentent sous la forme de Questions à Choix Multiples (QCM).

  • L’épreuve concernant la « Réglementation » relative aux radiocommunications et aux conditions de mise en œuvre des installations des services d’amateurs comporte 20 questions présentées sous forme de QCM.
  • L’épreuve  « Technique » portant sur l’électricité et la radioélectricité comporte également 20 questions sous un même mode de QCM.

La moyenne est exigée à chacune de ces épreuves pour obtenir le certificat d’opérateur des services d’amateur offrant au niveau de la CEPT l’équivalence HAREC (Harmonised Amateur Radio Examination Certificat).

Le programme des épreuves est fixé par l’Annexe 1 de l’arrêté du 21 septembre 2000  fixant les conditions d’obtention des certificats d’opérateur des services d’amateur.
Les candidats sont invités à se présenter, munis de leur convocation et d’une pièce d’identité, à l’adresse et à l’heure qui leur sont précisées sur leur convocation.
Si le candidat a obtenu une note d’au moins 10/20 à l’une des deux épreuves mais qu’il n’a cependant pas réussi l’intégralité de l’examen, il conserve durant un an le bénéfice de celle-ci.

Un candidat qui a échoué ne peut se représenter aux épreuves qu’après un délai de deux mois.

A noter que les épreuves de « graphies» en mode morse, anciennement au programme de l’examen amateur, ne figurent plus à ce programme conformément aux dispositions de l’arrêté du 23 avril 2012 paru au JO du 8 mai 2012. Les titulaires de certificats d’opérateur des services d’amateur de classe 3 délivrés antérieurement à la publication de cet arrêté conservent le bénéfice de l’épreuve de réglementation prévue au premier alinéa de l’article 2 de cet arrêté.

Après réussite aux épreuves, le candidat reçoit son certificat d’opérateur des services d’amateurs à son domicile sous trois semaines. Pour ceux ou celles qui rejoindraient le monde des radioamateurs, ce n’est qu’après réception du certificat d’opérateur signé en métropole par le ministère chargé des Communications électroniques ou par le Haut commissaire de la République dans les communautés d’outre-mer, qu’il est possible de solliciter l’attribution d’un indicatif.

Présentation des épreuves d’examens en ligne

Une présentation des épreuves d’examen est en ligne. Attention ! Il ne s’agit que d’une présentation du mode d’examen et en aucun cas d’un outil d’entraînement à cet examen. En effet, les jeux de questions associés à cette présentation sont extrêmement limités et ne couvrent pas l’intégralité du programme.

Origine des infos: www.anfr.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *